Comment déposer une étiquette sur un produit cylindrique à faible coût ? 

L’identification des produits est essentielle dans de nombreux secteurs industriels tels que l’alimentation, la fabrication ou encore la logistique. Et l’étiquetage joue un rôle crucial pour assurer la traçabilité de ces produits en affichant des informations sur le contenu ou pour communiquer avec les consommateurs.
Cependant, lorsque vient le temps de déposer des étiquettes sur des produits cylindriques tels que des bouteilles, des pots, des flacons ou des tubes, des questions se posent : Comment faire ? Comment assurer les cadences journalières ? A quel budget ? …

Que vous soyez une petite entreprise cherchant à optimiser son processus d’étiquetage ou une entreprise de grande envergure visant à accroître sa productivité, cet article vous fournira des informations précieuses pour prendre des décisions éclairées quant à la méthode de dépose d’étiquettes sur vos produits cylindriques.

Les différents modes de dépose d’étiquettes :

  • Le mode manuel de dépose d’étiquettes : L’utilisateur doit effectuer manuellement toutes les étapes du processus d’étiquetage. Cela implique généralement de charger le rouleau d’étiquettes dans l’imprimante, d’en effectuer l’impression et de prendre en main chaque étiquette pour venir les coller sur les produits cylindriques.
    Mais il existe toutefois des options permettant à l’utilisateur de gagner en productivité sans grand investissement :
    1. Directement présente dans l’imprimante, l’option peel-off permet à chaque étiquette imprimée d’être pré-décollée de son support glassine en sortie d’impression. Ainsi, l’opérateur n’a plus qu’à récupérer l’étiquette pour la coller à la main ; évidemment cette option nécessite que l’imprimante soit physiquement au même endroit que là où sont collées les étiquettes – on imagine mal un utilisateur devoir faire 10 mètres pour récupérer l’étiquette puis 10 mètres pour aller la coller et ça à chaque étiquette…
    2. Sur un accessoire externe appelé distributeur d’étiquettes, il sera possible à un utilisateur ne se trouvant pas physiquement à côté de l’imprimante, de bénéficier du même principe que l’option peel-off c’est à dire de pré-décoller l’étiquette de son support glassine. Lors de l’impression, il faudra prévoir un ré-enrouleur d’étiquettes (interne à l’imprimante ou sous forme d’accessoire externe). Une fois les étiquettes imprimées et réenroulées alors, il suffira de positionner ce rouleau sur la distributrice pour permettre à l’opérateur de coller manuellement les étiquettes sans avoir à les décoller de leur support.
  • Le mode automatique de dépose d’étiquettes : En investissant dans une machine de dépose automatique d’étiquettes, il sera possible d’effectuer la pose automatique des étiquettes imprimées sur vos produits cylindriques.
    Nous sommes premier fabricant en France de systèmes d’étiquetage automatique d’étiquettes. Notre gamme ETI 3200 et ETI 4200 de la marque ETICONCEPT, permet une application d’étiquettes sur produits, sacs, cartons, palettes, etc. et saura donc vous accompagner si vous avez besoin de ce type d’équipement.
    Evidemment la pose automatique nécessite que le produit soit mis en rotation sur lui-même sinon la pose ne pourra pas se faire par la machine.
  • Le mode semi-automatique de dépose d’étiquettes : Il offre un bon compromis entre flexibilité manuelle et productivité automatique.
    En fait le principe est assez simple car il se rapproche du mode manuel : une fois les étiquettes imprimées (ou fournies déjà imprimées par l’imprimeur) on positionne le rouleau dans la machine de pose puis on positionne manuellement chaque produit (bouteille, pot, flacon, tubes… peu importe le produit tant que celui-ci est 100% cylindrique) sur l’emplacement prévu.
    L’opérateur n’aura plus qu’à déclencher la pose en actionnant le mécanisme qui va permettre la rotation du produit et donc la dépose de l’étiquette.

 

étiquette

Vous l’aurez compris, la sélection du mode de dépose d’étiquettes sur des produits cylindriques dépendra de divers facteurs, notamment de votre budget.
Il est important de noter que le mode automatique est plus coûteux que le mode semi-automatique. Cela s’explique par la complexité accrue de l’automatisation intégrée dans le mode automatique.
Les étiqueteuses automatiques sont équipées de mécanismes d’alimentation automatique, de capteurs de détection, de moteurs et autres composants nécessaires pour effectuer les différentes étapes du processus de manière automatique.
Par conséquent, le coût initial d’achat d’une machine de pose automatique est plus élevé (à partir de 15 000 € minimum).

En revanche, les étiqueteuses semi-automatiques offrent un coût initial d’achat inférieur (à partir de 3 000€ environ). Cela s’explique par une automatisation partielle et une complexité moindre du système.
Elles sont donc plus abordables pour les petites et moyennes entreprises qui souhaitent trouver le bon compromis entre budget et productivité sans devoir investir dans une étiqueteuse trop chère, surtout quand il s’agit de se lancer pour la première fois dans la pose automatique.

Il existe plusieurs systèmes d’étiqueteuse semi-automatique d’étiquettes sur produit cylindrique mais celui que nous vous conseillerons sera le BOTLR fabriqué par LABELMATE.
Très souvent sur ce type d’équipement, il est assez complexe de trouver les bons réglages pour débuter la dépose mais avec le BOTLR la prise en main est très rapide. Sa technologie brevetée calcule automatiquement le diamètre de chaque produit et applique vos étiquettes avec précision à 180° les unes par rapport aux autres ou à n’importe quel endroit souhaité sur le produit.

En termes de cadence, le BOTLR gère une ou deux étiquettes, même des étiquettes transparentes, permet également la dépose de deux étiquettes de format différentes sur un même rouleau, avec des tailles d’espacement différentes et des formes et épaisseurs particulières.
Une solution unique sur le marché.

En dehors de cela, le BOTLR prend en charge les rouleaux d’étiquettes jusqu’à 300 mm de diamètre et collecte la glassine, ce qui rend votre travail beaucoup plus efficace.
Également, point très important, le BOTLR peut être associée à des imprimantes d’étiquettes EPSON, TOSHIBA ou encore ZEBRA.
C’est à dire qu’on met un rouleau d’étiquettes vierges (non imprimées) à l’intérieur de l’imprimante et qu’on peut imprimer et poser cette étiquette sur votre produit en même temps. En fait, il y a une bande d’étiquettes (imprimées) qui se crée entre la sortie d’impression et le BOTLR pour donner le GO à l’impression des étiquettes à chaque fois que l’opérateur déclenche la pose d’une étiquette.

Avec une imprimante EPSON vous pourrez faire l’impression de vos étiquettes en couleurs mais si vous avez uniquement besoin d’imprimer un numéro de lot et une date alors une imprimante TOSHIBA ou ZEBRA suffira.

 

 

Contactez-nous pour plus de précisions, nous pouvons venir chez vous avec un modèle de démo et faire des tests avec vos produits.